Non classé

Un plan de renforcement des capacités des capacités institutionnelles, organisationnelles et opérationnelles de la COCAFEM/GL est mis en œuvre dans le cadre du PLUVIF

Après l’atelier d’adoption et d’appropriation des ajustements proposés au schéma organisationnel de la COCAFEM/GL tenu du 14 au 18 août dernier à Rubavu au Rwanda, un deuxième sur le positionnement stratégique de la Concertation des Associations Féminines dans la Région des Grands Lacs, COCAFEM/GL en sigle a eu lieu du 11 au 15 Septembre 2015 à Goma en RD Congo. Les participants étaient 22 délégués des 11 collectifs et associations membres de la COCAFEM/GL et quelques staffs de CECI dont madame Suzanne DUMOUCHEL, Chargé de projets CECI/Afrique.
Sous la facilitation de Pole Institute, la méthodologie utilisée a consisté à ressortir, dans 3 carrefours inclusifs et en plénière, des analyses de contexte nationaux et régional sur les aspects politique, culturel et économique en rapport avec les 3 piliers de la COCAFEM/GL à savoir : le droit de la femme, la paix et la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre. L’expérience de Madame Mariame COULIBALY du programme régional Egalité Femme et Homme –du Bureau CECI/Sénégal autour de 2 actions de plaidoyer menées par les femmes en Afrique aura été l’un des moments forts de cet atelier. En effet, elle a partagé les étapes parcourues par les coalitions de l’Afrique de l’Ouest pour l’adoption de l’acte régional pour l’égalité de droits entre les femmes et les hommes pour le développement durable en Afrique de l’Ouest et celle du protocole de Maputo. Au 4ème jour, 2 principaux thèmes de plaidoyer ont été retenus pour la COCAFEM/GL à savoir : Pour l’effectivité des instruments régionaux et internationaux pour la paix, la sécurité et droits de la femme dans la région des Grands Lacs (thème 1) et Pour l’émergence du pouvoir économique de la femme dans la région des Grands Lacs (thème 2). S’en est enfin suivi l’élaboration du plan d’action de plaidoyer de la COCAFEM/GL en carrefours puis en plénière assorti des activités de plaidoyer au niveau régional par rapport à chaque thème retenu. Satisfaite de ces résultats, Madame Béatrice UZELE présidente de la COCAFEM/GL a dans son discours de clôture remercié le Ministère des Affaires Etrangères, du Commerce et du Développement du Canada (MAECD) pour son accompagnement technique et financier à travers le CECI, pour la réalisation de la mission de la COCAFEM/GL dans la région des Grands Lacs. Elle a par ailleurs sollicité son accompagnement dans la mise en exécution des plans et résolutions ressortis des différents ateliers de renforcement. Elle a ensuite encouragé les collectifs et associations membres de la COCAFEM/GL à s’approprier ce processus de plaidoyer et a pour ce faire exhorté le Comité Directeur, les responsables des collectifs ainsi que l’équipe du Secrétariat Exécutif de la COCAFEM/GL à s’engager dans la mise en œuvre du plan de plaidoyer et dans la mobilisation des ressources financières, humaines et techniques pour la concrétisation des rêves de la Concertation. Eu égard à la situation sécuritaire du Burundi elle a clos son mot en interpellant les collectifs membres des 3 pays à rester unis, à dénoncer toute pratique barbare et à lancer le message de paix, de tolérance et de la non violence qui est une devise pour la COCAFEM/GL.

Related Posts

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *