ACTUALITES

L’Égalité des Sexes au Cœur de la CSW 68 : COCAFEM/GL Met en Lumière l’Éducation des Filles

New York, le 11 mars 2024 – La soixante-huitième session de la Commission de la condition de la femme (CSW 68) a débuté aujourd’hui, marquant le début de deux semaines de discussions et d’échanges sur les progrès et les défis liés à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles. Parmi les nombreux événements parallèles, l’organisation COCAFEM/GL a tenu une conférence intitulée “Accélération et réalisation de l’égalité des sexes et de l’autonomisation de toutes les femmes et filles en luttant contre la pauvreté à travers l’accès et le maintien de la fille à l’éducation”.

L’événement a été inauguré par un mot d’ouverture de Joséphine Malimukono, Présidente de la COCAFEM/GL, qui a souligné l’importance de l’éducation dans l’émancipation des femmes et des filles. Le panel principal, qui a duré près d’une heure, a été constitué par des personnalités éminentes telles que son Excellence Huang Xia, Envoyé Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Région des Grands Lacs, et Mme Liberata Gahongayire, 1ère Vice-Présidente de COCAFEM/GL.

Les discussions ont porté sur les enjeux majeurs de la région, notamment les défis liés à la paix et la sécurité, et le rôle crucial des organisations de la société civile dans la dynamique de changement. Mme Malimukono a également exposé sur les défis persistants pour garantir l’autonomisation des femmes et filles face à la pauvreté dans la région des Grands Lacs, et a lancé un message de plaidoyer pour la protection des femmes et des filles contre les violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG).

Mme Nicole Nyangolo, Coordonnatrice Régionale du Projet ÉDUFAM à COCAFEM/GL, a présenté les activités innovantes mises en place pour accroître l’insertion et le maintien scolaire des filles et des adolescentes, ainsi que la complémentarité de ces actions éducatives avec les interventions en matière d’égalité des genres. Elle a également partagé les recommandations pour pérenniser les acquis du projet d’une autonomisation réussie des femmes, des filles et adolescentes dans la région des Grands Lacs via l’éducation.

Des interventions complémentaires ont été faites par Teresa Omondi-Adeitan, Directrice Exécutive Adjointe de Forum des Éducatrices Africaines (FAWE), et Mme Emmanuelle Lajoie, Chargée des partenariats institutionnels, du genre et de l’inclusion, Humanité & Inclusion Canada, qui ont abordé respectivement le concept des centres d’excellence et l’éducation inclusive en tenant compte du genre et du handicap.

La session de la CSW 68 se poursuivra jusqu’au 22 mars, avec l’espoir que les discussions et les engagements pris lors de cet événement mondial mèneront à des actions concrètes pour l’avancement de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles partout dans le monde.

Related Posts

1 of 2

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *