CONFERENCE REGIONALE SUR L’ENTREPRENARIAT FEMININ

Admin Non classé septembre 3, 2021

1. Introduction
La Communauté Economique des Pays des Grands Lacs (CEPGL) est une organisation régionale créée en 1976 pour l’intégration économique et la facilitation des mouvements des biens et des personnes entre les trois pays francophones de la région des grands lacs d’Afrique centrale, le Burundi, la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda. C’est l’une des communautés régionales les plus dynamiques d’Afrique. La libre circulation des personnes dans les trois pays historiquement liés économiquement est une opportunité pour la croissance des échanges commerciaux et le développement intercommunautaire des populations de ces trois pays. Même si les guerres cycliques qu’a connues la région ont fragilisé l’économie de pays de la CEPGL, l’entrepreneuriat féminin a démontré la résilience. Aux marchés, sur les rues, dans les cités, … partout où s’exercent des petites activités de commerce, les femmes sont très actives et sont majoritaires, ce qui apporte une réelle contribution à la survie et la stabilité financière de nombreux ménages dans la région. N’eut été la pandémie de la COVID-19 qui a affecté le commerce et surtout le petit commerce transfrontalier, l’entrepreneuriat féminin avait déjà démontré son potentiel de devenir une véritable passerelle vers l’autonomisation effective de la femme et sa place dans l’intégration économique globale de la CEPGL.

Toutefois, malgré cette réelle dynamique que l’on constate sur le terrain et son potentiel économique de contribuer massivement à l’autocréation d’emploi pour femmes et à la prospérité de toute la sous-
région, l’entrepreneuriat féminin reste toujours confronté aux multiples défis liés notamment à l’environnement qui est clairement hostile aux femmes, aux stéréotypes, aux abus multiples, à le harcèlement sexuel, à la corruption, à la désorientation dans les procédures fiscales et déclarations douanières, aux tracasseries aux postes de frontière pour celles qui exercent le commerce transfrontalier, au manque d’accès aux ressources financières, etc. Cette situation profite l’ignorance de la majorité des femmes qui se lancent souvent, de façon spontanée, dans les affaires juste pour subvenir à leurs besoins quotidiens ou aux besoins de leurs ménages : nourriture, éducation, santé et habillement des enfants. La plupart de ces femmes évoluent dans le secteur informel par ignorance parce qu’elles n’ont aucune connaissance de l’existence des lois régissant le commerce et/ou les secteurs dans lesquels elles exercent leurs métiers.

2. Contexte et Justification

Bien qu’il existe plusieurs associations féminines de promotion de l’entrepreneuriat féminin au niveau de chaque pays de la CEPGL, leurs actions sont fragmentées et isolées, et elle restent peu suffisantes, particulièrement en raison du manque d’un cadre régional de promotion et d’encadrement de l’entrepreneuriat féminin clairement établi. De plus, l’absence d’un programme commun de promotion de l’entrepreneuriat féminin au sein de la CEPGL est un défi pour l’intégration économique régionale inclusive. Compte tenu de ce constat, seul un ensemble d’actions réfléchies et bien concertées sur le long terme, mettant en jeu tout un éventail de politiques et programmes spécifiques, permettra de promouvoir l’entrepreneuriat féminin au sein de la CEPGL et garantir son développement à un rythme acceptable et de façon durable. La mise en place d’une stratégie régionale de promotion de l’entrepreneuriat
féminin avec un programme axé sur le développement des compétences dans des domaines spécifiques notamment le montage d’un business plan bancable, l’enregistrement formel d’entreprises, l’initiation en comptabilité générale et sur les procédures fiscales et douanières, le renforcement des capacités institutionnelles des entreprises, … représente non seulement une nécessité mais constitue un cheval de bataille des actions de la COCAFEM/GL. Cette stratégie devra aboutir à la mise en place
d’un « CADRE REGIONAL DE PROMOTION ET D’ENCADREMENT DE L’ENTREPRENEURIAT FEMININ » qui aurait trois volets importants :

Cadre annuel de concertation permanente : Il est dans l’intérêt de tous les pays de la CEPGL de s’organiser de manière à réunir chaque année les représentantes des associations/coopératives féminines du secteur privé, les autorités de plus haut sommet des Etats de la CEPGL, les institutions étatiques chargées de promotion du secteur privé, les autorités fiscales et douanières ainsi que les donateurs pour débattre à fond toutes les questions relatives à la promotion de l’entrepreneuriat féminin.

▪ Encadrement : il est nécessaire d’encourager et soutenir l’esprit d’entreprise chez les femmes/jeunes filles et le secteur formel, d’améliorer l’accès à l’éducation et à la formation en entreprenariat de courte durée.

Accompagnement: il sera nécessaire d’appuyer et accompagner financièrement les projets prometteurs initiés par les femmes et qui offrent des possibilités de génération des revenus et de création des emplois pour femmes et particulièrement aux jeunes filles. C’est dans ce cadre que la Concertation des Collectifs des Associations Féminines dans la région des Grands Lacs COCAFEM/GL en partenariat avec le Bureau de l’Union Africaine de Bujumbura , dans le cadre de la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’Union Africaine et les objectifs du développement durable des nations Unis , veulent organiser pour la première fois , une conférence
régionale sur l’Entreprenariat Féminin dans la sous-région des Grands Lacs et dans l’espace économique de la CEPGL.

3. Objectif général de la Conférence Régionale pour l’Entreprenariat
Féminin

Le but de cette première conférence régionale sur l’Entreprenariat Féminin de l’espace économique de la CEPGL, vise à mobiliser les Etas membres de la CEPGL, et autres partenaires de développement de la région , à promouvoir et valoriser l’Entreprenariat Féminin pour le développement d’un secteur privée fort pouvant contribuer largement au développement économique du pays et des ménages en particulier.

3.1 Objectifs spécifiques de la Conférence

  • Mobiliser les Etats de la sous –région des Grands Lacs à adopter les mesures pour l’Entreprenariat Féminin comme facteur de renforcer un secteur privé fort et dynamique,
  • Promouvoir et valoriser l’entreprenariat féminin dans les pays de la CEPGL,
  • Redynamiser les réseaux d’entreprenariat féminin existants dans la région des grands lacs,
  • Conscientiser les états de la CEPGL sur l’importance de l’entreprenariat féminin dans le développement socio-économique de la région,
  • Créer un créneau (place) de l’entreprenariat féminin dans la vie économique des pays de la
  • CEPGL,
  • Initier un fond de soutien à l’entreprenariat féminin dans la sous-région des Grands Lacs et
  • plus particulièrement sur l’espace économique de la CEPGL,

4. Les résultats attendus

  • Amener les pays a adopté des mesures d’adopter le soutient de l’Entreprenariat Féminin dans leur lois, politiques et priorités nationale,
  • Initier un cadre tripartites des pays et autres acteurs pour la promotion et valoriser l’Entreprenariat Féminin dans la sous-région des Grands Lacs,
  • Initier un fond pour soutenir l’Entreprenariat Féminin dans la sous-région des Grands Lacs,

5. Les invites dans la Conférence Régionale sur L’Entreprenariat Féminin

  • Les représentants des Pays de la CEPGL/ Ministres des Finances, Commerce et Genre (Burundi, Rwanda, RDC)
  • Les Institutions Régionales / Union Africaine / CIRGL/EAC/CEPGL /EU/ ZLECAF
  • Coopération Bilatérale DDC/US embassy, DFID/AFD/
  • Les partenaires au développement / WBG/UNDP/ONUFEME/BAD/OIM/UNFPA/OIF
  • Les agences de Coopérations / GIZ /SIDA /ENABEL/
  • Les Ambassades
  • Les agences de développement nationales
  • Les Fédérations du secteur privée (3) Pays
  • La société civile
  • Entreprises et banques
  • Les coopératives des femmes et associations des femmes au niveau décentralise

6. Dates et Lieu

Cette conférence régionale sur L’Entreprenariat Féminin sera organisée à Bujumbura, la Capitale de la République du Burundi en dates du 18 au 19 Novembre 2021


7. Déroulement de la conférence

Suite à la pandémie de COVID 19, la conférence régionale sur l’Entreprenariat Féminin se tiendra physiquement à Bujumbura et Virtuellement pour les participants venant de l’étranger. L’enregistrement à la conférence se fera en ligne, et la confirmation des participants sera aussi faite en ligne. Vu un nombre limite des participants, nous encourageons les participants à s’inscrire avant le 23 septembre.