Dans son programme de lutte contre les violences faites aux femmes et jeunes filles, la COCAFEM/GL à travers son projet PLUVIF, se réjouit de l’étape déjà franchie en matière de lutte contre les VSBG en commune GIHETA de la province GITEGA au Burundi.
Dans son programme de lutte contre les violences faites aux femmes et jeunes filles, la COCAFEM/GL à travers son projet PLUVIF, se réjouit de l’étape déjà franchie en matière de lutte contre les VSBG en commune GIHETA de la province GITEGA au Burundi. Après la mise en place d’un centre d’écoute et d’orientation par l’association DUSHIREHAMWE, exécutant du projet PLUVIF dans la même localité et membre de la COCAFEM/GL, les indicateurs de changement de la situation commencent à se manifester. Les filles et les femmes victimes sont actuellement conscientes de la nécessité de dénoncer les cas de violation de leurs droits en général, des viols et violences sexuelles en particulier. Aussi, grâce à ce centre d’écoute, les victimes bénéficient gratuitement des orientations ainsi que de l’assistance médicale, alimentaire, juridique et psycho-sociale. Cela participe à la diminution des traumatismes chez les victimes. Sur une période de trois mois, entre octobre et décembre 2014, le centre d’accueil de GIHETA a enregistré en totalité 78 victimes de violences dont 23 cas en octobre, 28 cas en novembre et 27 cas en décembre. Parmi ces cas, 13 victimes ont porté plainte à la justice avec l’assistance d’un cabinet d’avocats recruté par DUSHIREHAMWE à cet effet. En décembre, quatre dossiers ont abouti et neuf autres sont en cours de traitement.

Related Post

Leave us a reply

*

*